AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM DÉMÉNAGE ICI !!

We meet again ft. Primrose Hall

 :: Avalon :: Shelwell :: Residences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 10/12/2016
◈ Messages : 67
◈ Age : 39
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : Fraîchement divorcé.
◈ Enfants : J'ai un enfant mais je ne l'ai appris que récemment. Je ne sais pas trop quoi penser.
◈ Profession : Ambulancier
On m'a menti, celle a qui j'aurais pu tout donner m'a menti. Elle m'avait dit que notre enfant était mort suite à une fausse couche de la mère porteuse alors que non.
◈ Crédits : //
Je suis un habitant d'Avalon.
Mar 13 Déc - 17:42
We meet again
Zachary & Primrose

   

Elle me trotte dans la tête. J'ai toujours cette image d'elle, lui tenant la main. J'ai vu que vite fait son visage pourtant j'ai l'impression de le connaître depuis toujours. Et même si la vitesse de la voiture pourrait me faire douter, mes recherches montrent le contraire.
Alors que cette histoire me trottait dans la tête, après mon service je suis allé à la police retrouver un ami de longue date. Je savais que je peux compter sur lui si j'ai quoique ce soit à lui demander et là il était le seul à pouvoir m'aider. Je me suis assis à son bureau, on a parlé de tout et de rien, il m'a demandé comment aller Pipa. Depuis quelques jours on ne se parlait que très peu à cause de nos travaux respectifs, j'avais la garde de nuit alors qu'elle bossait la journée, elle rentrait quand je partais. J'ai coupé court à la conversation, je n'étais pas venu pour bavarder, si il veut me parler on ira boire un café à un autre moment. Je lui ai demandé de me trouver le nom de Primrose Hall dans son ficher de recherche. Tout ça date mais j'ai toujours son nom dans la tête comme si elle ne l'avait jamais quitté. Je l'avais retenu car je ne l'aimais pas, elle m'avait pris mon enfant qu'elle avait finalement perdu. Je ne suis pas un sans coeur, savoir qu'elle l'a perdu me rendait triste pour elle. Bref, il trouve son fichier et je lui demande de me montrer. Je regarde attentivement toutes les informations sur elle et mon coeur s'arrête à la ligne « enfant », il y a écrit un nom : Léo Hall. Ca a fait comme quand je l'ai vu sur le trottoir, j'ai cru m'évanouir. Ca ne devait être qu'une erreur alors je lui demande de cliquer sur le nom de l'enfant. Il est né en 2013. 2013, l'année où mon enfant devait naître. Je baissais la tête quand mon ami porta sa main à mon épaule comme pour me remonter le moral. Je luttais pour ne pas pleurer, je n'avais jamais pleurer devant lui et je n'allais pas pleurer pour le nom d'un enfant sur un fichier. Je me reprend et le remercie de m'avoir aidé pour ma recherche. Alors que je quitte son bureau il me dit que si j'ai un problème il est toujours là pour moi.

Ce soit là j'ai eu à nouveau besoin de son aide. Alors que je me suis fortement disputé avec Pipa que j'ai laissé en pleure dans notre maison. Notre maison où on avait tellement vécu, qui a connu notre amour qui semblait éternel, pourtant je venais de la quitter. Elle m'avait menti et c'était la pire faute qu'elle pouvait me faire. Je me suis pointé chez lui à une heure tardive de la nuit, il m'a ouvert la porte et m'a pris dans ses bras. C'était bizarre, on n'avait toujours eu besoin l'un de l'autre mais on n'avait jamais été aussi amener à se toucher, jamais aucun de nous avait porté sa main sur l'épaule de l'autre pour se supporter. Pourtant aujourd'hui je n'avais besoin que de lui. Depuis des années il est mon ami, mon frère. Il m'a dit de posé mes affaires, le peu d'affaires que j'avais récupérer pour partir et je lui ai expliqué toute l'histoire. J'ai beaucoup réfléchis à si j'allais lui dire mais je savais qu'il allait se taire sur cette histoire. Alors que l'on parlait de ce que je devais faire sa femme arriva dans la pièce. Mon état l’inquiéta car elle est venu tout de suite s'asseoir à côté de moi. Mon ami lui dit de retourné se coucher, je n'allais pas bien mais ça allait passer. Elle me prit dans ses bras et elle repartit vers sa chambre. Elle est aussi une amie mais ce n'est que la femme de mon ami.

Notre conversation me hante, j'ai sa voix qui me dit d'avoir le culot de me planter devant chez elle, juste pour voir. Mais comment je vais réagir ? Devant elle déjà, puis devant son fils. Aujourd'hui est mon jour de repos, je pense vraiment y aller, je n'ai pas dormis de la nuit tellement tout ça me hante, j'en rêve la nuit. Je m'habille bien, une chemise bleu jeans et un pantalon noir. Je rajoute par dessus une veste en cuir car le vent dehors me fait peur. Je sors de chez moi, j'ai noté sur un papier l'adresse qu'il m'a donné. Je prend ma voiture et je commence à conduire. J'ai le ventre retourné, je regrette d'avoir mangé ce matin. En assez peu de temps je me retrouve devant chez elle. J'aurais pensé mettre plus de temps, j'aurais voulus avoir plus de temps. Garé devant chez elle, je n'ai plus trop envie d'y aller, j'ai envie d'appuyer sur l'accélérateur et oublier ma venue ici. Mais je sais que si je n'y vais pas, je vais ne pas me sentir bien de la journée. Je prend de l'inspiration, pose ma main sur la poignet de la porte, il ne me reste plus qu'à l'activé pour sortir. J'ai envie d'y aller mais mon corps n'a pas envie de bouger. Tout d'un coup je regarde vers la fenêtre de chez elle, et si elle n'était pas là ? D'un côté ça ne me dérangerait pas car je pourrais repartir mais ce ne serait pas de ma faute. J'ai l'air d'un bête là à attendre, et si un voisin m'avait vu attendre devant la maison. Je ne suis pas connu dans le quartier, ils pourraient lui dire qu'une voiture inconnu s'est garé là et a attendu. Puis merde vas-y Zach. J'ouvre la portière, je ne peut plus faire marche arrière, ça ferait encore plus bizarre alors je prend de l'inspiration et je ferme la portière. Je marche jusqu'à la maison où je sonne. Pourquoi au fond de moi j'espère qu'il n'y a personne.
Made by Neon Demon


HE WAS SO AFRAID TO LOVE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis Admin.
◈ Date d'inscription : 09/12/2016
◈ Messages : 248
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : Je suis mère célibataire depuis peu. J'étais fiancée à Sofia, mais voilà qu'elle m'a trompé et à couché avec son patron... Mon coeur est brisé, la seule personne qui ne me fera jamais de mal c'est Léo, mon fils.
◈ Enfants : J'ai un petit prince qui est né en mai 2013 qui se prénomme Léo
◈ Profession : Gérante et pâtissière à la Primrose Bakery
◈ Crédits : Laura
Je suis Admin.
Mar 13 Déc - 19:32

we meet again
Primary

J'étais assise à la table de la cuisine contemplant ma bague, qu'elle était belle. Sofia et moi étions fiancée. C'était une histoire plutôt drôle quand on y repense. Nous avons pris pour habitude d'aller au moins deux fois par an dans ce petit restaurant français et ce soir la je voulais lui faire ma demande. Pourquoi ? Car après tout ce qu'on a traversé je savais que c'était la bonne.. Je veux dire il y a eu Léo, pas que je ne l'aime pas ce petit bout, mais à la base je n'en voulais pas, à la base il n'était pas mon bébé... Il a causé tellement de dispute entre nous, que je ne pensais pas que nous allions un jour retourner ensemble. C'est pour cela que j'étais sûre qu'elle était la femme de ma vie. Que rien ne pouvait nous séparer... Nous étions donc à ce restaurant quand je lui ai pris la main et que je lui ai dis tout ce que j'avais sur le coeur, puis le serveur est arrivé avec un plateau et il y avait une petite boite dessus. Je l'ai pris et je l'ai ouvert demandant si elle voulait qu'on se marie. Elle s'est mise à rire, les yeux larmoyants. Sur le moment je n'ai pas compris... Puis elle a sortie de son sac une autre boite avec une bague à l'intérieur. Sofia comptait me faire sa demande ce soir aussi. Nous nous sommes mises à rire, nous avons échangés nos bagues suivi d'un long baiser passionné. Oui, à chaque fois que je regarde attentivement cette bague je repense à cette soirée. Un lourd fracas se fait entendre me sortant de mes pensés. Léo... Je me lève d'un seul bond de ma chaise pour courir vers le salon. Je le vois debout en train de pleurer et la lampe en mille morceaux par terre. « Non, Léo... Je t'ai dit de ne pas jouer sur le meuble... » Je fronce les sourcils et je le porte pour pas qu'il se coupe. Je le pose sur le canapé lui ordonnant de ne pas bouger et je ramasse tous ces morceaux de verres. Une fois cela fait, je demande à mon fils de monter dans sa chambre et de ne pas faire de bêtise que j'irais le voir dans quelques minutes.

Je joue avec Léo dans sa chambre, enfin je le regarde jouer plutôt avec ce sourire niais que j'ai la plupart du temps quand je l'observe. Mon portable sonne, c'est Sofia. Je fais une grimace en lisant le message. Elle a oublié que ce soir c'est l'anniversaire d'une de ses collègues au zoo et qu'elle lui avait promis d'y aller, mais qu'elle ne veut pas nous laisser. Je lui réponds qu'elle n'a qu'à aller chez sa collègue et qu'avec Léo, ça ira. « Tu sais quoi, on va passer une journée que tous les deux aujourd'hui ! » Il lève les bras au ciel et me saute dans les bras « Ouais ! Dis, on peut regarder un film te plait maman..  » Il me sourit à pleine dent et je craque, lui disant que c'est d'accord. Il part tel une flèche mais se calme pour descendre les escaliers je le suis. Arrivé en bas, je lui propose d'aller choisir un film et qu'en attendant j'allais préparer un peu de pop corn. Il part tout content devant sa bibliothèque personnel. Moi je m'attaque au pop corn, il me faut que quelques minutes pour avoir un petit bol et je pose le plat sur la table. Léo me tend Wall-E, comme à son habitude. Je soupire et met le DVD en route. Je me pose dans le canapé et il vient s'asseoir à côté de moi. « La couverture !! » je souris et prends la couverture posé sur le dossier du canapé et nous nous emmitouflons en dessous.

Après une bonne demie heure de film, la sonnerie retentie. Je me demande qui cela peut-il être... Je me lève et je recouvre Léo toujours à fond dans son dessin-animé. « Je reviens. » Je pose un baiser sur son front et je me dirige vers la porte. Je l'ouvre sans prendre le temps de regarder qui c'est. Puis je perds mon sourire. Zachary. C'est Zachary, le père biologique de Léo... « Que... Zach.. Qu'est ce que tu fais là ? » Je n'en revenais pas de le voir là après ce qu'il c'était passé. certes je n'avais pas eu à faire à lui, mais à sa femme, mais c'était pareil...

LOVE AND CHERISH

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 10/12/2016
◈ Messages : 67
◈ Age : 39
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : Fraîchement divorcé.
◈ Enfants : J'ai un enfant mais je ne l'ai appris que récemment. Je ne sais pas trop quoi penser.
◈ Profession : Ambulancier
On m'a menti, celle a qui j'aurais pu tout donner m'a menti. Elle m'avait dit que notre enfant était mort suite à une fausse couche de la mère porteuse alors que non.
◈ Crédits : //
Je suis un habitant d'Avalon.
Dim 12 Fév - 14:53
We meet again
Zachary & Primrose

   

J’attends, au fond de moi je suis mort de stress. Pendant les quelques secondes où j'attends, je me prépare à ce que je vais pouvoir lui dire. « Hey Prim ! Comment tu vas ? » Non c'est nul, c'est trop familier, on dirait que c'est mon amie de toujours alors que nous ne nous connaissons que très peu et ça fait des années, elle doit avoir changer comme moi j'ai changé. Je pense à des formules de politesse mais je m'imagine sortant ça de ma bouche, ça fait bizarre. Elle ouvre la porte, jusqu'au dernier moment j'espère que ce n'est pas elle. Je me suis vraiment dégonflé, je suis nul. C'est son jolie visage qui m'accueille. Je la regarde, elle est surprise de me voir, il y a de quoi l'être ! On ne s'attend pas à ce que le père biologique de son enfant débarque un beau matin à la porte de notre maison. Mais je ne me suis pas non plus attendu à ce je vois sur le trottoir celle qui devait porter mon enfant avec un enfant de l'âge de l'enfant que j'aurais du avoir. On se retrouve bête tous les deux car je ne lui répond pas. C'est même gênant, il y a aucun mot qui sort de ma bouche. Après tout, je me reprend et me décide à parler. « Salut ! Désolé de débarquer comme ça, sans prévenir mais je ne savais pas si tu accepterais de me parler au téléphone ou de me voir, alors je te met devant le fait accompli » Ca peut paraître dur dis comme ça mais pas du tout, j'avais vraiment peur de l'appeler et je n'aurais trouver aucune façon de lui parler alors que devant elle, je suis bien obligé de parler, la preuve. Je respire fortement et je continue de parler. « Je t'ai vu avec lui, je sais donc qu'il est encore vivant, ça fait trois ans que je vis avec la mort de mon fils sur la conscience, c'est pour ça que je suis là aujourd'hui, je veux la preuve vivante que ce soit lui. »
Made by Neon Demon


HE WAS SO AFRAID TO LOVE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis Admin.
◈ Date d'inscription : 09/12/2016
◈ Messages : 248
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : Je suis mère célibataire depuis peu. J'étais fiancée à Sofia, mais voilà qu'elle m'a trompé et à couché avec son patron... Mon coeur est brisé, la seule personne qui ne me fera jamais de mal c'est Léo, mon fils.
◈ Enfants : J'ai un petit prince qui est né en mai 2013 qui se prénomme Léo
◈ Profession : Gérante et pâtissière à la Primrose Bakery
◈ Crédits : Laura
Je suis Admin.
Lun 13 Fév - 19:26

we meet again
Primary

Je passais une après-midi avec mon fils et je n'aurais jamais imaginé qui viendrait sonner chez moi. Quand j'ai entendu la sonnette, j'ai pensé qu'ils s'agissait de Clarisse, qui venait pour encore me demandait de la farine ou des oeufs, comme elle le fait à chaque fois. J'avais laissé Léo regardait le dessin animé, et je crois qu'il n'a même pas fait attention à mon départ. J'ouvre la porte et je perd mon sourire quand je vois Zach.. C'est le père biologique de mon fils, mon coeur se met à battre plus fort. Je lui demande ce qu'il fait ici. « Salut ! Désolé de débarquer comme ça, sans prévenir mais je ne savais pas si tu accepterais de me parler au téléphone ou de me voir, alors je te met devant le fait accompli » Il n'avait pas tord... je n'aurais sûrement pas accepté de lui parler et encore moins de le voir, après ce qu'il a fait, mais bon. Maintenant il est trop tard. « Qu'est ce que tu veux ? » Lui demandais-je assez froidement. Il inspire un grand coup avant d'ouvrir la bouche. « Je t'ai vu avec lui, je sais donc qu'il est encore vivant, ça fait trois ans que je vis avec la mort de mon fils sur la conscience, c'est pour ça que je suis là aujourd'hui, je veux la preuve vivante que ce soit lui. » Je l'écoute mais je ne comprends pas trop ce qu'il dit. Cela doit certainement se voir à mon visage. La preuve vivante que ce soit lui ? Je fronce les sourcils avant de lui répondre. « De quoi tu me parles ? Léo n'a rien, j'ai eu un accident quand je l'ai mis au monde, mais ces jours ne sont plus en danger depuis des années maintenant.. Puis, je croyais que tu ne voulais plus rien avoir à faire avec moi ou lui depuis que ta femme et toi avait votre propre enfant... » Je  ne sais pas ce qu'il me veut, ni ce qu'il veut à Léo, mais j'ai peur. J'entends Léo crier. « Maman ! J'ai froid moi ! Ferme la porte !! » Je soupire longuement, c'est vrai que rester à la porte comme ça n'est pas une bonne idée et je ne vais tout de même parler de ça dehors, j'ai un minimum de savoir vivre. « Tu veux rentrer pour parler ? » Lui demandais-je, car bon, je ne vais pas le laisser mourir de froid et en voyant son visage, je me doute qu'il ne doit pas savoir de quoi je lui parle..

LOVE AND CHERISH

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Football Hall of fame
» Le Hall
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avalon :: Shelwell :: Residences-
Sauter vers: