AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM DÉMÉNAGE ICI !!

Give me some love and hold me tight (Noah) FINI

 :: Avalon :: Wicklow :: Residences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Lun 6 Mar - 22:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Mar 7 Mar - 0:34
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Mar 7 Mar - 11:49
Nous venions de passer un nouveau moment d'intimité intense. Noah m'avait encore offert un plaisir intense et alors qu'il soufflait contre mes lèvres un sourire se dessina sur mes lèvres. Nos moments étaient toujours aussi agréable et tous différent. Je laissais mon petit ami reprendre son souffle et enroulais mes bras autour de son cou pour pouvoir poser ma tête sur son épaule. Je sentais ses lèvres se poser sur ma joue avant de prendre la parole. t'es imprévisible, Je ris doucement en relevant la tête pour plonger mon regard dans le sien. "Il faut bien que je te surprend !" Je posais de rapide baiser sur ses lèvres puis sur sa joue et dans son cou. Je me redressais avant de reprendre ma place initial et de coller mon dos contre le torse de l'australien. J'attrapais ses mains que je posais sur mon ventre, relevant la tête pour lui sourire. "Tu as une idée de prénom pour ton fils ?" On avait déjà parlé rapidement des prénoms mais, nous ne savions pas encore ce que la vie allait nous offrir. Je savais que Noah trouvait ça un peu tôt pour se dessiner sur un prénom mais, à mes yeux c'était important. Le prénom lié l'âme au corps et je voulais vraiment que mon enfant arrive au monde avec une âme pleinement attaché à son corps. Je collais ma main à la sienne tout en relevant nos bras, admirant la différence de taille entre nos doigts. Je refermais mes doigts entre les siens gardant mon sourire. "Tu aimerais un prénom australien ou ça t'importe peu ?" Noah étant australien et moi américaine, notre enfant allait avoir pas mal d'origine. Surtout qu'il allait naître sur le sol anglais. "On devrait rendre hommage aux princes anglais..." Je gardais un moment mon silence avant de finalement, rire de ma bêtise. "Je plaisante !" Lançais-je rapidement pour ne pas que Noah me croit sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Mar 7 Mar - 23:00
mon corps conservait encore quelques vestiges de notre dernier instant fusionnel. je sentis haley glisser les bras autour de mon cou afin d'appuyer sa tête contre mon épaule. j'embrassais doucement sa joue, lui déclarant qu'elle était imprévisible. je ne trouvais pas d'autres mots, le moment que nous venions de passer m'avait tout simplement fait perdre la tête. la jeune femme m'annonça qu'il fallait bien qu'elle me surprenne et embrassa doucement mes lèvres, ma joue, mon cou. puis, elle se retourna afin de reprendre sa position initiale et invita mes mains contre son ventre où grandissait tranquillement le fruit de notre amour. Tu as une idée de prénom pour ton fils ? je ris doucement, ne m'attendant pas du tout à cette question. non, je n'y ai jamais vraiment réfléchi, en fait... lui avouais-je. j'avais eu d'autres choses en tête, notre vie plutôt mouvementée ces derniers temps. et puis, l'on avait encore six mois devant nous, de quoi trouver un prénom qui nous plaisait à tous les deux, j'imaginais. surtout qu'avant aujourd'hui, nous ne savions même pas si ce bébé était de sexe masculin ou féminin. je laissais la jeune femme jouer avec mes mains, réfléchissant à quelques prénoms éventuels. Tu aimerais un prénom australien ou ça t'importe peu ? je laissais quelques secondes filer, avant de répliquer : je pense que j'aimerai un prénom qui sonne anglophone, vu qu'on l'est tous les deux. question de bien le prononcer... répondis-je d'un ton amusé. On devrait rendre hommage aux princes anglais... je fronçais doucement les sourcils, avant que haley ne rie et annonce qu'elle rigolait. george je trouvais ça pas mal, pourtant. plaisantais-je. tu as pensé à d'autres prénoms ? demandais-je. la dernière fois que nous en avions parlé, haley m'avait avoué apprécier les prénoms ethan, lucas et william, ce qui m'avait fait rebondir sur le fait que william était également le prénom de mon père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Mar 7 Mar - 23:15
Après notre moment d'intimité, j'avais repris ma place entre les jambes de Noah et j'avais reposé mon dos contre son torse. J'attirais ses mains sur mon ventre et alors que je jouais avec l'une d'elle, je lui demandais si, il avait pensé à un prénom pour son fils. non, je n'y ai jamais vraiment réfléchi, en fait... Je souris un peu, je me doutais que Noah n'avait pas vraiment eu le temps de penser à tout ceci. Nous avions eu tellement de chose à gérer et puis, nous avions encore du temps pour nous mettre d'accord bien que, j'avais envie qu'on s'arrête sur un prénom avant la naissance. Je demandais donc à Noah si, il voulait un prénom australien ou si ça n'avait pas d'importance. je pense que j'aimerai un prénom qui sonne anglophone, vu qu'on l'est tous les deux. question de bien le prononcer... J'en profitais pour rebondir et indiquais à mon petit ami qu'on devrait rendre hommage aux princes anglais avant de rire tout en lui assurant que je plaisantais. george je trouvais ça pas mal, pourtant. Je continuais de rire avec la remarque de Noah. Il avait toujours les mots pour plaisanter et c'était une des choses que j'appréciais chez lui. Même quand, ça n'allait pas forcément, il trouvait un petit quelque chose pour qu'on rit. tu as pensé à d'autres prénoms ? Je hochais la tête en signe d'approbation. "Et bien maintenant que, je sais que, c'est un petit garçon j'en ai pas mal qui se bouscule dans mon esprit. Tyler, Ryan, Oscar, Matthew." Je marquais une pause avant de tourner un peu la tête vers lui. "En tout cas, j'aimerais beaucoup qu'en deuxième et troisième prénom il porte ceux de nos pères William et Christopher." Je souris un peu. "Et pour le nom, j'aimerais que ce soit uniquement le tiens." Je resserrais un peu mes doigts dans ceux de mon petit ami, j'avais bon espoir qu'un jour je puisse porter moi aussi le nom Rutkowski mais, pour le moment, je préférais ne pas en parler à Noah.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Mer 8 Mar - 1:51
je posais doucement mes lèvres sur l'omoplate de haley, lui demandant si elle avait songé à d'autres prénoms masculins. Et bien maintenant que je sais que c'est un petit garçon j'en ai pas mal qui se bousculent dans mon esprit. Tyler, Ryan, Oscar, Matthew. je ris doucement. en effet, haley avait un bon nombre d'idées de prénoms, je ne craignais pas qu'elle sèche sur cette question. il faudra juste savoir s'arrêter sur un nombre moins élevé... répondis-je d'un ton amusé alors que haley reprenait la parole. En tout cas, j'aimerais beaucoup qu'en deuxième et troisième prénoms il porte ceux de nos pères, William et Christopher. je me redressais, les sourcils légèrement froncés. je n'avais même pas pensé à l'éventualité que cet enfant ait plusieurs prénoms - déjà que j'avais du mal à en imaginer un -, alors trois. il faut dire que mes parents ne s'étaient pas vraiment embêtés à nous trouver plusieurs prénoms, à mes sœurs et moi-même. ça fait beaucoup de prénoms, constatais-je avec un sourire, ne rejetant toutefois pas l'idée. Et pour le nom, j'aimerais que ce soit uniquement le tien. je posais mes lèvres sur la peau de la jeune femme, y déposant un baiser. voilà une décision de prise. déclarais-je alors que haley resserrait ses doigts contre les miens. donc on a tout sauf le premier prénom... concluais-je. on avait encore du temps devant nous, et surtout, il fallait être sûr que ce soit un garçon qu'abritait haley. tu penses que savannah sera contente d'avoir une sorte de petit frère ? biologiquement, ils ne seraient pas aussi liés qu'un frère et une sœur, mais ils seraient élevés comme tels et développeraient peut-être un lien fraternel.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Mer 8 Mar - 22:55
Tranquillement installé dans l'eau du bain après notre moment d'intimité, je demandais à Noah si, il avait une idée de prénom pour son fils. Il m'avoua ne pas en avoir et voulu savoir si, j'en avais eu d'autre en tête depuis la dernière fois. Je lui sortais donc ma mini liste, le choix allait être compliqué c'était certains. il faudra juste savoir s'arrêter sur un nombre moins élevé... Je hochais la tête et souris tout en reprenant la conversation comme quoi, je voulais que notre enfant porte le nom de nos pères en deuxième et troisième prénom. ça fait beaucoup de prénoms, Je trouvais normal que ce petit porte le prénom de ses grands parents bien que ça serait uniquement pour l'état civil. Je terminais en concluant que je voulais dans tout les cas qu'il porte le nom des Rutkowski. voilà une décision de prise. donc on a tout sauf le premier prénom... Je ris légèrement avant d'ajouter. "C'est ça ! Mais, je ne m'inquiète pas on a encore un peu de temps pour trouver le prénom. Et puis, tu as pas une préférence dans ceux que je t'ai cité ?" Je ne savais pas exactement si, Noah avait des prénoms qu'il appréciait plus que d'autre. Mon petit ami reprit en parlant de Savannah tu penses que savannah sera contente d'avoir une sorte de petit frère ? Elle était toujours dans nos pensées même quand on parlait d'autre chose. "Oui je pense qu'elle sera contente...Par contre, je pense qu'il faudra qu'on lui montre qu'elle est aussi importante. J'ai pas envie qu'elle est l'impression d'être mise sur le carreau sous prétexte que ce n'est pas notre fille biologique. J'ai l'impression qu'elle est sensible à tout ça...La preuve aujourd'hui et le fait qu'elle nous appelle maman et papa." J'avais eu une très grande émotion en l'entendant me nommer ainsi et je ne voulais pas qu'elle est le sentiment de déranger, surtout que, ce n'était pas du tout le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Mer 8 Mar - 23:15
l'intensité de nos derniers agissements faisaient désormais place à un moment de détente. haley s'appuyait légèrement contre moi, tout en jouant avec mes mains, alors que la conversation s'orientait vers l'enfant à naître. la jeune femme avait déjà des idées de prénoms et un plan pour l'état civil notre progéniture. je commentais ainsi ses réflexions, bien que j'avouais ne pas avoir beaucoup planché sur la question moi-même. C'est ça ! Mais, je ne m'inquiète pas on a encore un peu de temps pour trouver le prénom. Et puis, tu as pas une préférence dans ceux que je t'ai cités ? en effet, on avait encore du temps devant nous et c'était tant mieux j'avais envie de dire. ces mois de préparation n'étaient pas en trop à mes yeux. j'aime bien oscar. lui fis-je part, bien que j'appréciais les autres prénoms proposés également. oscar avait quelque chose en plus je trouvais, toutefois. puis, j'évoquais savannah, qui d'une certaine manière, deviendrait une grande soeur dans quelques mois. Oui je pense qu'elle sera contente... Par contre, je pense qu'il faudra qu'on lui montre qu'elle est aussi importante. J'ai pas envie qu'elle ait l'impression d'être mise sur le carreau sous prétexte que ce n'est pas notre fille biologique. J'ai l'impression qu'elle est sensible à tout ça... La preuve aujourd'hui est le fait qu'elle nous appelle maman et papa. je fronçais doucement les sourcils, cette psychologie m'échappant un peu. de toute façon, je ne comptais pas traiter ces deux enfants différemment et termes d'affection. j'étouffais un bâillement, la fatigue commençant à se sentir avec cette journée qui avait été sportive autant physiquement que moralement. en fait, il faudrait peut-être que tu envoies un mot à ton père question de lui assurer que tu vas bien... je l'ai fait mais je pense que ça aurait plus de poids si ça venait de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Jeu 9 Mar - 11:02
Nous étions tranquillement installé dans l'eau de la baignoire à discuter de notre futur enfant et des prénoms que nous pourrions lui donner. J'avais déjà quelques idées mais, rien de précis à part le fait que je souhaite qu'il porte le nom des Rutkowski ainsi qu'en second et troisième prénoms ceux de nos papa. Je demandais donc à Noah si, dans ma liste de prénom il y en avait un qui se démarqué celui lui. j'aime bien oscar. Je souris doucement avant d'ajouter. "J'aime beaucoup aussi, c'est un prénom mignon pour un enfant et qui reste sérieux pour un adulte." Il nous faudrait encore du temps pour décider clairement d'un prénom mais, j'espérais pouvoir le faire avant la naissance. J'avais envie de pouvoir parler à mon fils avec son prénom alors qu'il serait encore dans mon ventre. Noah continua en parlant de Savannah, me demandant si, elle serait heureuse. J'avais bon espoir que cette petite fille se concentre sur son rôle de grande sœur bien qu'elle n'était pas le fruit de mon amour avec Noah, je ne comptais pas la laisser sur le banc de touche une fois que notre véritable enfant serait présent. Les mots qu'elle avait employés aujourd'hui, m'avait touché au plus profond de mon être et je considérais maintenant Savannah comme ma propre fille. Je répondais donc à Noah qu'il ne faudrait pas la laisser à l'écart bien que, je savais parfaitement que mon petit ami ne ferait aucune différence. en fait, il faudrait peut-être que tu envoies un mot à ton père question de lui assurer que tu vas bien... je l'ai fait mais je pense que ça aurait plus de poids si ça venait de toi. Je hochais la tête et attrapais ma fleur de douche ainsi que mon gel douche que je commençais à passer sur mon corps. "Oui, je lui ferais un rapide message pour lui dire que ça va bien...Il faut aussi que j'ingurgite le traitement que le médecin m'a donné...J'espère que mon hypertension va se stabilisé et que je pourrais retourner au travail. Je n'ai pas envie de faire faux bond à mon patron. J'ai déjà la chance qu'il m'est engagé alors que je suis enceinte." Je fis une petite moue avec ma bouche avant de glisser la fleur de douche sur mes bras et dans mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Jeu 9 Mar - 15:15
la conversation s'était orientée sur des possibilités de prénoms pour le bébé que nous allions avoir. haley semblait détenir beaucoup de prénoms qui lui plaisait, alors que je ne m'étais pas vraiment penché sur la question. non pas que cela ne m'intéressait pas, mais je m'étais concentré sur des faits beaucoup plus imminents et manifestement, je n'étais pas assez multitâches. de ces éventualités, haley m'en demandait ma préférence et je lui disais bien aimer oscar. le prénom détenait un côté international et indémodable qui me plaisait bien. il était assez peu commun sans être superflu. pour moi, il possédait nombreuses qualités. J'aime beaucoup aussi, c'est un prénom mignon pour un enfant et qui reste sérieux pour un adulte. je souris doucement, alors que savannah revenait au centre de notre discussion. ma petite amie me faisait part de son avis sur la place de la fillette dans notre quotidien qui se verrait une nouvelle fois bouleversé cet été. décidément, notre existence n'était pas de tout repos. puis, avant d'oublier, je rappelais à haley d'informer son père sur sa condition, qui devait peut-être s 'inquiéter de l'autre côté de l'océan. Oui, je lui ferais un rapide message pour lui dire que ça va bien... Il faut aussi que j'ingurgite le traitement que le médecin m'a donnée... J'espère que mon hypertension va se stabiliser et que je pourrais retourner au travail. Je n'ai pas envie de faire faux bond à mon patron. J'ai déjà la chance qu'il m'ait engagée alors que je suis enceinte. je déposais un baiser sur l'épaule de mon interlocutrice avant qu'elle ne se la savonne. la santé avant tout, ton patron comprendra dans le pire des cas. en plus si ça se trouve il doit se dire qu'il a trouvé la perle rare avec toi, vu ton prédécesseur... l'américaine m'avait parlé de la désorganisation de l'ancien employé et de la raison pour laquelle elle s'infligeait elle-même des heures supplémentaires, voulant mettre de l'ordre dans toute cette pagaille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Jeu 9 Mar - 16:47
La conversation suivait son cour et après avoir parlé des prénoms du bébé, je demandais à Noah si, il en avait un qui ressortait un peu plus du lot. Il m'avoua que Oscar était un prénom qui lui plaisait et je lui avouais l'aimer aussi. Il était suffisamment mignon pour un enfant et sérieux pour un adulte, en plus, il n'était pas si courant que ça. On parlait ensuite de Savannah et de son futur rôle de grande sœur, j'avouais à Noah ne pas vouloir qu'elle soit mise sur le côté mais, je savais parfaitement que, mon petit ami ne la laisserait jamais au second plan et qu'il l'a considérerait comme sa fille. Et j'étais heureuse que ça se passe ainsi et que Noah et Savannah s'entendent aussi bien. Pour la première fois depuis plusieurs semaines, j'avais l'impression que la petite fille était heureuse et qu'elle oubliait enfin sa peine par rapport à la mort de ses parents. D'ailleurs, je trouvais que le fait qu'elle nous nomme papa et maman était un signe très fort qu'elle voulait avancer avec nous. Noah me sortie de mes pensées en m'indiquant qu'il faudrait que je préviens mon père qu'il avait mit au courant lors de mon malaise. Je lui confirmais que, je lui enverrais un message pour le rassurer et qu'il faudrait que je commence mon traitement. Je culpabilisais aussi un peu par rapport à mon travail et mon patron. Je ne voulais pas qu'il regrette son choix par rapport à ma candidature. la santé avant tout, ton patron comprendra dans le pire des cas. en plus si ça se trouve il doit se dire qu'il a trouvé la perle rare avec toi, vu ton prédécesseur... Je me tournais face à Noah et glissa la fleur de douche sur ses épaules et son torse. "C'est sur que pour le coup, je suis bien pratique parce qu'il y en a des choses à réorganiser dans le musée. Heureusement, ce n'est pas un arrêt trop long et si je me repose ça devrait se passer correctement et se rétablir." Je continuais de faire glisser la fleur de douche sur le corps de mon petit ami. "En tout cas, tu avais raison...Ce n'était pas de simple malaises. Je ne comprend pas qu'ils ne l'aient pas vu en Australie..." Je haussais les épaules et souris un peu à Noah.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Jeu 9 Mar - 18:38
je tentais de rassurer haley quant à ses inquiétudes face au travail, surtout que j'estimais que sa santé et celle du bébé passaient avant. je pouvais comprendre toutefois l'envie de la jeune femme de bien faire et remplir ses tâches à son nouveau travail. C'est sûr que pour le coup, je suis bien pratique parce qu'il y en a des choses à réorganiser dans le musée. Heureusement, ce n'est pas un arrêt trop long et si je me repose ça devrait se passer correctement et se rétablir. je souris doucement, alors que haley s'était retournée et passait sa fleur de bain sur mon torse et mes épaules, ce qui m'amusait assez. je n'osais jamais vraiment donner mon avis sur les questions médicales, vu mes antécédents qui m'avaient dicté qu'il ne fallait mieux rien dire et pas se mêler. j'avais bien envie de livrer mon opinion sur la question, mais si c'était pour que notre échange tourne au vinaigre et que je perde cette relation, je ne préférais pas prendre ce risque. j'avais déjà vécu un enfer avec mon ex à cause de ses problèmes de santé et le rôle que j'avais pris pour sa guérison. même si mes intentions avaient toujours été bonnes, ça avait fini par me coûter très cher. ainsi, je me disais qu'il s'agissait d'un sujet où il valait mieux ne pas se mouiller. En tout cas, tu avais raison... Ce n'était pas de simple malaises. Je ne comprends pas qu'ils ne l'aient pas vu en Australie... j'eus un sourire en coin, avant de lui retourner : je ne comprends pas pourquoi tu ne m'as pas écouté. je haussais les sourcils, légèrement provocateur. sous le coup de l'émotion, j'avais été le seul à énoncer que ces malaises n'étaient pas normaux. malheureusement, le médecin ayant traité haley s'était rangé de son côté, estimant qu'il s'agissait de malaises bénins, comme si c'était possible. et ils ne t'ont pas laissée les convaincre, ici. à son arrivée aux urgences, haley avait été directement pris en charge à la tête du personnel soignant qui cherchaient d'eux même une cause à son mal-être. alors qu'en australie, ils avaient écouté ce que haley avait eu à leur dire. j'approchais doucement mes lèvres vers les siennes, y déposant un baiser, maintenant qu'elle me faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Jeu 9 Mar - 19:01
J'orientais la conversation sur mes problèmes de santé, ce qui n'était peut-être pas judicieux. Je ne voulais pas que la discussion tourne à la dispute surtout après notre journée. Il fallait bien avouer qu'avec Noah, on se disputait souvent, enfin, on exprimait nos avis. Sauf que, parfois, on était, enfin j'étais un peu dur avec lui. Surtout qu'en général, je ne mâchais pas mes mots et je donnais mon avis comme il venait dans mon esprit. J'avouais à Noah qu'il avait eu raison de s'inquiéter pour mes malaises. je ne comprends pas pourquoi tu ne m'as pas écouté. Un sourire malicieux se dessina sur mes lèvres alors que je rapprochais mon visage de celui de mon petit ami et venais frotter mon nez contre le sien. Je repris ma place et je passais mes mains sur la mousse que j'avais étalé sur son torse. "La prochaine fois, je t'écouterais mais, tu sais que je suis têtu !" Je ris doucement alors que Noah reprit la parole. et ils ne t'ont pas laissée les convaincre, ici. Je répondais à son baiser avant de reprendre un sourire. "Faut dire que, je n'avais pas vraiment les moyens de me rebeller vu mon état quand tu m'as déposé là-bas. Je ne suis même pas sur que les infirmières m'ont parlé vu comment j'étais dans les choux !" Je continuais de faire courir mes mains sur son corps profitant de ses muscles et ses courbes. "En tout cas, je suis contente que tu t'entends bien avec mon père...Je pensais pas que tu l'aurais appelé pour le prévenir de mon état." Je marquais une pause et replongeais mon regard dans le sien avant de reposer mes lèvres sur les siennes et de venir me blottir dans ses bras. "Tu sais que je suis la plus chanceuse d'avoir ton amour !" Je laissais mon corps se détendre et je profitais de la chaleur de son corps. Je ne pouvais pas demandé mieux, j'étais vraiment très heureuse. J'avais construit une petite famille et je vivais des moments extraordinaire avec l'homme que j'aimais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Jeu 9 Mar - 23:45
taquin, j'avais fait remarquer à haley qu'elle ne m'avait pas écouté non plus, lorsque j'avais déclaré que je ne pensais certainement pas que ces malaises étaient dérisoires. en guise de réponse, la jeune femme m'offrit un air malicieux et frotta son nez contre le mien. puis, elle entreprit de dégager la mousse sur mon torse. La prochaine fois, je t'écouterais mais, tu sais que je suis têtue ! je souris doucement. j'en avais conscience, mais je n'allais pas le lui reprocher. de nous deux, j'ignorais qui était le plus buté. j'espérais que notre enfant n'aurait pas cette caractéristique d'ailleurs, bien que c'était sans doute inévitable qu'il soit aussi tête de cochon que nous ses parents. je faisais part du fait que en australie, haley avait vite énoncé au médecin que son malaise était inoffensif et que ce dernier avait consenti à aller dans son sens. lorsqu'ici, ils avaient fait leur boulot sans s'intéresse de l'avis de la jeune femme, bien qu'il eût été difficile de l'avoir le cas échéant, ce que me rappelait haley. un mal pour un bien. commentais-je. maintenant, on avait pleinement conscience des soucis médicaux de l'américaine et l'on pouvait les traiter ainsi que s'en méfier. En tout cas, je suis contente que tu t'entendes bien avec mon père... Je pensais pas que tu l'aurais appelé pour le prévenir de mon état. je haussais légèrement les épaules, lui explicitant : tu étais aux urgences, je pensais que c'était le minimum qu'il soit au courant de la situation. après tout, j'ignorais quelle tournure les événements comptaient prendre à cet instant-là. j'avais beau espérer le mieux et entendre des paroles rassurantes du personnel médical, il n'y avait rien de concret, ainsi, il me semblait légitime que christopher connaissait le présent de sa fille dans une telle situation. heureusement, tout s'était conclu assez bien, ce que je pensais attendait de lire avec impatience de la part de son enfant. je l'avais mis au courant de la finalité de ce malaise, mais je me doutais qu'il voulait parler avec sa fille. je sentis haley se blottir contre moi, mêlant mousse et chaleur. Tu sais que je suis la plus chanceuse d'avoir ton amour ! j'embrassais doucement la jeune femme. tu crois ? je glissais mes lèvres dans son cou. on forme toute une équipe, ça c'est sûr. murmurais-je, caressant doucement son dos dans un moment de tendresse. puis, j'attrapais la bouteille de shampoing, la tendance à haley pour que nous devenions un peu plus productif dans ce bain, question de ne pas partir se coucher à une heure totalement indécente. en plus, il fallait avouer que je commençais un peu à ressentir la fatigue de cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 0:26
J'étais quelque peu tétu surtout quand il s'agissait de ma santé et de milieu hospitalié. J'avais une sainte horreur des hopitaux, je n'avais pas la sensation d'être en sécurité et pourtant j'allais devoir accoucher là-bas car, il était hors de question que je le fasse chez nous. Cependant, Noah était borné aussi, nous avions du soucis à nous faire avec le bébé. Je fis part à Noah de mon étonnement trouvant qu'ici ils avaient réussi à mettre un diagnostique alors qu'en Australie pas du tout. Le jeune homme me fit remarquer que, les médecins australien c'étaient vite rangé de mon coté alors qu'ici pas du tout. Je rappelais à Noah mon état en arrivant aux urgences. un mal pour un bien. je souris avant de venir me blottir dans ses bras et de lui conter la chance que, j'avais de l'avoir. Je n'aurais jamais pu imaginer un jour plaire à un homme comme lui. Nous avions des points commun c'était certains mais, qu'il est envie de m'avoir dans sa vie relevé pour moi du miracle. Tu crois ? On forme toute une équipe, ça c'est sur. je ris un peu en me redressant alors qu'il attrapais le shampoing. "vu que je suis en convalescence est-ce que j'aurais le droit au petit déjeuner au lit ? un sourire malicieux se dessina sur mes lèvres "avec un supplément toride se sera envisageable ? Depuis que j'étais entrée dans mon troisième mois, j'avais souvent envie de faire l'amour avec Noah et il m'avait déja avoué qu'il aimait ce comportement. Alors, je ne perdais pas une occasion d'avoir un moment intime surtoutqu'en général il avait juste à me toucher pour que mon être répond ardemment à ses caresses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 0:54
une fois la conversation sur les soucis de santé de haley bouclée, je lui tendais la bouteille de shampoing afin que nous puissions sortir de la baignoire avant de ressembler tous les deux à deux personnes de plus de quatre-vingt-dix ans. vu que je suis en convalescence est-ce que j'aurais le droit au petit déjeuner au lit ? je ris légèrement, alors que haley surenchérissait : avec un supplément torride ce sera envisageable ? je conservais mon sourire, avant de répliquer, l'air faussement surpris : c'est déjà noël, demain ? je ne sus garder mon sérieux longtemps toutefois, mes lèvres s'étirant en un nouveau sourire. je prenais la bouteille de shampoing pour entreprendre de me laver les cheveux aussi et dégager la mousse de mes yeux pour attraper le pommeau et passer au rinçage. je m'appliquais à me rincer les cheveux sans éclabousser haley et lui tendais le pommeau au cas où elle en avait besoin. pendant qu'elle se rinçait les cheveux et une fois totalement propre, je sortais de la baignoire, séchais mon corps et attrapais un boxer que j'en filais. le reste de la maison semblait toujours très silencieux, si bien que je me convainquais que savannah et rosie étaient comme on les avaient laissées. je jetais un coup d'oeil à haley, avant de lui demander : pour demain, tu voudras que j'apporte ton arrêt au musée ? ou tu lui envoies ça par email ? je me doutais bien que j'allais être celui qui s'occuperait de savannah demain matin et la conduirait à l'école, vu le besoin de se reposer qu'expérimentait haley. et puis, ça ne me dérangeait pas de le faire, surtout que c'était une affaire d'une heure en comptant large. j'aurais le temps de m'occuper de savannah et du musée puis revenir pour préparer le petit-déjeuner de ma belle au bois dormant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 1:05
J'attrapais la bouteille de shampoing que Noah avait fini par me tendre après ma demande de petit déjeuner au lit et de supplément torride. D'ailleurs, Noah ne perdait jamais une occasion pour surenchérir à mes bêtises bien que, il avait un fond de vérité dans ma demande. c'est déjà noël, demain ? Je lui tirais la langue avant de rire à mon tour et de laver mes longs cheveux. L'avantage c'est que ça laissait du temps à Noah de finir de se laver, il avait même eut le temps de se rincer et de sortir de la baignoire. Je rinçais mes cheveux à mon tour ainsi que mon corps tout en regardant le jeune homme qui enfilait un boxer et qui avait repris la conversation. pour demain, tu voudras que j'apporte ton arrêt au musée ? ou tu lui envoies ça par email ? Je coupais l'eau et appuya sur le bouton pour vider la baignoire avant de m'enrouler dans une serviette et d'en mettre une sur mes cheveux. "Ne t'embête pas, je le ferais pas mail. J'ai des petites choses à lui demander histoire de pouvoir continuer à travail un peu de la maison. Heureusement que, j'ai ramené l'ordinateur portable du bureau. Je vais pouvoir continuer un peu l'archivage !" Je souris tout en attrapant ma brosse à dent et en déposant du dentifrice dessus. J'entrepris de me brosser les dents minutieusement comme tout les soirs. Je me doutais que Noah ne serait pas très ravis d'apprendre que j'allais continuer de travailler depuis la maison alors que j'étais en arrêt mais, je ne pouvais pas me permettre de faire un faux bond à mon employeur. Je recrachais la mousse dans le lavabo et rinçais ma bouche avant de ranger ma brosse à dent dans le verre. "Ne t'inquiète pas trop, je ne vais pas me surchargé de travail. J'ai bien compris que, je devais me reposer correctement." Je souris et basculais ma tête en avant pour sécher mes cheveux avec la serviette avant de les brosser rapidement et de les attacher en tresse pour la nuit. J'attrapais mon pyjama composé d'un jolie haut en cache cœur et d'un pantalon ample qui ne serait pas mon ventre. "Faut que, j'aille prendre mes cachets...Tu veux que je te ramène un verre d'eau ?" Demandais-je à Noah avant de partir dans la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 1:25
j'étais sorti du bain et commençais à me préparer pour la nuit. pendant ce temps, je laissais haley terminer de se laver et lui demandais si elle désirait que j'aille porter son arrêt au musée le lendemain matin ou pas. j'aurais à conduire savannah à l'école, donc je pourrais très bien le faire juste après. Ne t'embête pas, je le ferais pas mail. J'ai des petites choses à lui demander histoire de pouvoir continuer à travailler un peu de la maison. Heureusement que j'ai ramené l'ordinateur portable du bureau. Je vais pouvoir continuer un peu l'archivage ! je haussais les sourcils, un peu étonné de sa réponse. je ne connaissais pas beaucoup de gens qui continuait de travailler malgré qu'ils aient été placés en arrêt maladie. Ne t'inquiète pas trop, je ne vais pas me surcharger de travail. J'ai bien compris que, je devais me reposer correctement. j'espère bien. répliquais-je en rangeant la serviette. j'étais un peu vexé, car je repensais au fait que haley m'avait reproché de trop travailler, mais au moins, je n'avais jamais apporté du travail à la maison. la situation n'était pas la même, j'en avais conscience, mais ça me titillait quand même. ça et le fait que j'espérais que haley prenne vraiment bien soin d'elle. sauf que je me retenais de dire quoi que ce soit, ne voulant pas commencer une dispute à cette heure-là ou juste trop m'enfoncer dans ce sujet délicat.je crois que tu n'as pas trop à craindre de décevoir ton employeur avec un tel comportement. répliquais-je, faisant allusion au fait qu'elle devait être sans doute la seule à vouloir continuer de travailler à la maison. t'éviteras de faire de l'archivage quand tu accoucheras de notre enfant, n'est-ce pas ? taquinais-je, terminant de me préparer pour le coucher. Faut que, j'aille prendre mes cachets... Tu veux que je te ramène un verre d'eau ? je hochais la tête en signe de dénégation et suivais du regard haley partir dans la cuisine. je sortais de la salle de bain quelques minutes plus tard et jetais un coup d'oeil à la chambre de savannah pour m'assurer que tout allait bien. une fois que cela était le cas, je me rendais dans notre chambre et m'installais sur le lit. j'avais déjà vérifié les portes et les lumières avant qu'on aille prendre notre bain. je passais une main sur mon front question d'y effacer les quelques gouttes restantes et attrapais mon téléphone afin d'y régler le réveil pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 1:37
J'avais pris soin de finir de me préparer pour la nuit alors que Noah me demandait si, je voulais qu'il porte mon arrêt de travail au musée. Je lui indiquais que ça n'était pas la peine et que j'avais des choses à demander à mon employeur concernant l'archivage que, je voulais continuer de faire au moins informatiquement. Je rassurais Noah en lui indiquant que j'allais aussi me reposer et qu'il n'avait pas à ce faire de soucis. j'espère bien. je crois que tu n'as pas trop à craindre de décevoir ton employeur avec un tel comportement. t'éviteras de faire de l'archivage quand tu accoucheras de notre enfant, n'est-ce pas ? Je penchais un peu la tête sur le côté comprenant que Noah n'était pas d'accord avec mon comportement, préférant ne rien dire, je lui demandais si, il avait besoin d'un verre d'eau avant de partir dans la cuisine pour prendre mon traitement. Je n'étais pas sotte et je savais parfaitement ce que Noah avait voulu sous entendre avec sa phrase. Je lui avais reproché de trop travaillé au début de ma grossesse et maintenant, c'était moi qui agissait ainsi. Je glissais les cachets dans ma bouche avant de les faire passer avec un grand verre d'eau. Je retournais dans notre chambre et le trouva sur son téléphone portable. Je me glissais dans les draps de notre lit et posa la tête sur l'oreiller tourné face à lui. "Je te promets pas de pas faire d'archivage pour mon accouchement..." Je devais bien reconnaître que ça m'avait un peu piqué au vif cette dernière remarque de mon petit ami. "Je sais que, ça t'embête que je travail autant alors que je te l'ai reproché il y a peu de temps...Je sais que tu n'emmenais pas de boulot à la maison et que tu faisais en sorte d'être disponible le week-end sauf que, tu es un homme c'est plus facile pour toi de faire tes preuves et en plus de ça tu n'es pas enceinte...Je suis une femme, on est pas forcément prise au sérieux dans le monde du travail et en plus je suis enceinte et déjà en arrêt. J'ai pas envie que mon employeur pense que ça va être ça tout le long de ma grossesse. Je veux qu'il est l'impression que je sois indispensable et que le musée peut tourné même-ci je suis en arrêt chez moi." Je savais que Noah pouvait comprendre ça après, je n'étais pas sur qu'il le prend très bien. "Je mettrais pas notre enfant en danger ni même moi mais, j'ai pas envie d'être coincé à cause de cette grossesse...Je veux pas être le genre de femmes arrêté au bout des premières semaines sous prétexte qu'elles attendent un bébé comme-ci c'était une maladie." Je lui souris espérant qu'il n'allait pas mal le prendre et qu'on n'allait pas partir sur une dispute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 2:04
je m'étais installé sur le lit, réglant mon téléphone qui me servait aussi de réveil matin. j'ignorais si c'était le fait qu'il était tard et que la journée avait été plutôt rude, mais je sentais la mauvaise humeur s'immiscer en moi sournoisement. je n'avais certainement pas envie d'être fâché ou vexé en allant me coucher, surtout que demain matin tout serait de retour à la normale sans aucun doute. mais plusieurs choses commençaient à me titiller. premièrement, il y avait cette lutte continuelle de ma part pour ne pas me mêler des décisions médicales de haley. ça me frustrait, car une partie de moi avait appris à ne pas mettre mon nez là-dedans et de la laisser gérer. mais du coup, je me sentais un peu les poings liés à observer ma petite amie faire ce que bon lui semblait en subissant simplement tout ça. je trouvais que ça relevait même d'une indifférence forcée, ce que j'étais incapable de ressentir. et puis, il y avait le fait que haley travaillait à la maison. je pouvais comprendre. elle avait décroché ce poste qu'elle aimait énormément, mais le timing n'était pas vraiment le meilleur pour qu'elle fasse ses preuves. si elle m'avait dit ça le lendemain matin, sans doute que ça ne m'aurait rien fait, plutôt que de me vexer un peu. après tout, ce n'était pas parce qu'elle était à la maison qu'elle devait rester les bras croisés. Je te promets pas de pas faire d'archivage pour mon accouchement... haley s'était installée dans le lit. je déposais mon téléphone sur la table de chevet, ne me retournant pas tout de suite vers elle toutefois. je sentais l'orage approcher dangereusement. Je sais que, ça t'embête que je travaille autant alors que je te l'ai reproché il y a peu de temps... Je sais que tu n'emmenais pas de boulot à la maison et que tu faisais en sorte d'être disponible le week-end sauf que, tu es un homme c'est plus facile pour toi de faire tes preuves et en plus de ça tu n'es pas enceinte... Je suis une femme, on est pas forcément prise au sérieux dans le monde du travail et en plus je suis enceinte et déjà en arrêt. J'ai pas envie que mon employeur pense que ça va être ça tout le long de ma grossesse. Je veux qu'il ait l'impression que je sois indispensable et que le musée peut tourner même si je suis en arrêt chez moi. Je mettrais pas notre enfant en danger ni même moi mais, j'ai pas envie d'être coincée à cause de cette grossesse... Je veux pas être le genre de femmes arrêtée au bout des premières semaines sous prétexte qu'elles attendent un bébé comme si c'était une maladie. j'inspirais profondément, me glissant à mon tour sous les couvertures puis percevais le sourire de haley. je n'avais pas vraiment l'humeur pour lui rendre, toutefois, bien que je n'étais pas foncièrement en désaccord. je sais. mais tu lui prouveras bien, à ton employeur. je me fais pas de souci là-dessus. je baissais les yeux. je gardais beaucoup de non-dits en moi, ce dont je n'étais pas sûr était très judicieux. mais c'était sans doute mieux que de se disputer à une telle heure pour quelque chose qui aurait l'air peut-être bête au petit matin. j'inspirais profondément, avant d'avouer vaguement : j'essaie juste de te laisser de l'espace, mais ce n'est pas évident vu que je tiens à toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 2:19
Je ne voulais pas finir la journée sur une note négative sauf que, plus les minutes s'écoulaient et plus je sentais la mauvaise humeur approcher. Je savais que certaines choses ne plaisaient pas à Noah mais, la plus part du temps, il ne disait rien. Il se contentait d'agir comme un spectateur et de me laisser tranquillement vivre ma vie. Ce n'était pas pour me déplaire mais, à certains moments j'avais plus l'impression qu'il s'en fichait de moi et que n'importe quel décision ferait exactement le même effet. Sauf que, son petit reproche m'énervé un peu, j'avais l'impression que d'un coup, il avait envie d'être acteur et venait marcher sur mon terrain alors qu'il ne le faisait pas au début de ma grossesse. C'était surement stupide de ce mettre en colère pour si peu mais, j'avais du mal à savoir comment danser avec lui lorsqu'il avait ce genre d'attitude. Je tentais de le rassurer lui expliquant les raisons de mon acharnement au travail m'excusant de lui avoir fait le reproche de s'être enfermé dans son travail pensant même pendant un moment qu'il avait une liaison avec une autre femme. Mais, j'avais l'impression que mes explications et mes excuses n'allaient servir à rien. J'avais fais l'erreur, c'était trop tard et maintenant, il allait me la reprocher en permanence à cause de sa rancune tenace. je sais. mais tu lui prouveras bien, à ton employeur. je me fais pas de souci là-dessus. j'essaie juste de te laisser de l'espace, mais ce n'est pas évident vu que je tiens à toi. Je me redressais et posais mon regard sur lui. "Je ne t'ai jamais demandé de rester en dehors de tout ceci Noah...Si tu as envie de t'en mêler alors le fait le ! Je sais que je suis grande, que je suis en âge de décider de certaines choses mais, on parle autant de ton enfant que du mien ! A quoi ça sert de rester en retrait ? Je ne demande que ça Noah, tu t'en rend même pas compte que j'ai besoin de toi...Que j'ai besoin que parfois tu m'étouffe un peu pour que j'ouvres les yeux. J'ai besoin que tu me canalise, que tu m'empêche de finir par m'épuiser...Tu as bien vu comment je suis dans mes études et maintenant dans le travail...Tu me laisse tellement d'espace que parfois, j'ai l'impression que tu t'en fiche de ce qu'on est entrain de construire ensemble...Et je sais que je devrais pas dire ça et qu'on va surement finir par se disputer chose que je n'ai pas envie mais, c'est mon ressentis. Arrête de me laisser trop d'espace ! Ne m'enferme pas non plus mais, essaie de trouver un équilibre qui pourrait te permettre de te sentir mieux et qui pourrait me montrer que tu es là et que tu pourras me soutenir."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 2:55
j'avais essayé de calmer le jeu, tout en donnant un aperçu à haley de ce qui se passait dans ma tête et l'origine de mon comportement face à certains événements. cependant, rien qu'au regard que me lançait ma petite amie, je regrettais amèrement mon geste. j'entendais la jeune femme m'annoncer que si j'avais envie de me mêler de ce volet de sa vie, je le pouvais et qu'elle ne m'avait jamais demandé de rester en dehors de ça. non, c'était sûr que jamais haley ne m'avait demandé de ne pas me mêler de quoi que ce soit la concernant, elle ou sa grossesse. mais même si ce qu'elle disait était vrai, même si certes elle était grande et en âge de décider pour elle-même, je conservais les mêmes raisons pour justement, me forcer à être en retrait. c'en devenait presque risible, vu qu'on semblait être deux à ne pas apprécier ce comportement. je soupirais d'exaspération lorsqu'elle me lançait qu'elle avait le sentiment que je m'en fichais de ce qu'on construisait ensemble. j'avais l'impression de revenir dans le passé, où je devais prouver des choses que je ne voyais pas comment prouver plus. sans compter que c'était hautement vexant. en plus, ça avait le don de me faire percevoir mes actions comme inutiles et sans valeur, alors que j'y avais placé beaucoup d'énergie et d'amour et de sacrifices. Essaie de trouver un équilibre qui pourrait te permettre de te sentir mieux et qui pourrait me montrer que tu es là et que tu pourras me soutenir. je croisais rapidement le regard de haley. ce qu'elle me disait me frustrait tellement que je ne savais même pas par où commencer. c'est comme si tous les éléments me mettant en colère se bouleversaient dans mon esprit pour pouvoir tous sortir en même temps. et au final j'avais l'impression de devenir le bourreau dans cette histoire, alors que j'avais jamais rien voulu faire de mal, bien au contraire. étrangement, j'arrivais à être à la fois peiné et furieux de cette situation. alors il faut que je me débrouille pour trouver un équilibre pour moi, puis un équilibre pour toi. je soutenais son regard, froid. t'es au courant de ce qui va se passer si je commence à te dire qu'est-ce que j'aimerai que tu fasses ou pas et comment j'aimerais que tu te comportes ? tu vas commencer à me détester. ça va influencer tes choix, si bien que t'auras l'impression que ce ne sont plus tes choix. et si ça se passe mal, ça sera pour ma tranche. dès le moment où le moindre truc se passera mal, ce sera de ma faute. et tout le monde sera bien d'accord pour dire que c'est de ma faute. je me contrôlais pour garder mon ton assez bas et ne pas réveiller savannah dans la chambre au fond du couloir, mais il fallait dire que c'était plutôt difficile. surtout que ce sujet réveillait des anciens souvenirs très pénibles, que j'avais peut-être tendance à mélanger avec le présent, encore choqué par ces premiers. mais apparemment je suis déjà le salaud qui s'en fout de toi, qui s'en fout de ce bébé, qui n'en a rien à foutre de ce qu'on a et de notre avenir ensemble. après tout, à t'entendre, t'es même pas sûre que je puisse te soutenir. alors à quoi bon ? tant qu'à faire, autant être encore plus salaud, puisque c'est ça que t'as l'air de vouloir. je me frottais les yeux, fatigué autant psychologiquement que physiquement. il y a vingt minutes tu me disais te sentir chanceuse d'être avec moi. personnellement je ne comprends même pas ce que tu fiches avec moi si c'est pour me voir comme le mec qui en a rien à foutre de nous et est pas foutu de soutenir sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 3:14
Je sentais une certaines tension dans l'air et mes mots, je ne les avais pas vraiment pesé. J'avais pourtant gardé un ton calme et serein essayant de trouver un moyen pour que Noah se sent mieux dans notre relation. Je ne voulais pas qu'il est l'impression de devoir se retenir, il pouvait parfaitement contrôler certaines choses me concernant et concernant notre enfant. J'avais exprimé peut-être à tord mon ressentis face à lui et au fait qu'il soit un peu trop effacé dans ce que nous étions entrain de construire. Finalement, je commençais à me dire que j'étais peut-être pas la meilleure des petites amies et qu'il serait surement plus heureux avec quelqu'un d'autre. Notre bonne entente de la journée avait fini par laisser place à une frustration et une colère qui était de moins en moins contrôlé pour Noah. alors il faut que je me débrouille pour trouver un équilibre pour moi, puis un équilibre pour toi. t'es au courant de ce qui va se passer si je commence à te dire qu'est-ce que j'aimerai que tu fasses ou pas et comment j'aimerais que tu te comportes ? tu vas commencer à me détester. ça va influencer tes choix, si bien que t'auras l'impression que ce ne sont plus tes choix. et si ça se passe mal, ça sera pour ma tranche. dès le moment où le moindre truc se passera mal, ce sera de ma faute. et tout le monde sera bien d'accord pour dire que c'est de ma faute. J'écoutais sans intervenir, son regard m'avait glacé le sang si bien que, je n'osais plus bouger. C'était la première fois que, Noah était autant en colère et pour la première fois, je ne savais pas quoi répondre. mais apparemment je suis déjà le salaud qui s'en fout de toi, qui s'en fout de ce bébé, qui n'en a rien à foutre de ce qu'on a et de notre avenir ensemble. après tout, à t'entendre, t'es même pas sûre que je puisse te soutenir. alors à quoi bon ? tant qu'à faire, autant être encore plus salaud, puisque c'est ça que t'as l'air de vouloir. il y a vingt minutes tu me disais te sentir chanceuse d'être avec moi. personnellement je ne comprends même pas ce que tu fiches avec moi si c'est pour me voir comme le mec qui en a rien à foutre de nous et est pas foutu de soutenir sa famille. Je secouais la tête mordant l'intérieurs de ma joue pour ne pas pleurer une fois encore. Je voulais éviter un maximum que mes hormones me joue des tours mais, en réalité dans le fond, je crois que ce n'était réellement pas mes hormones qui était à l'origine de ma peine. Je baissais les yeux et fixé mes mains que j'avais joint jouant nerveusement avec mes doigts comme j'en avais l'habitude quand j'étais stressé. Je laissais un "Pardon..." A peine audible sortir de ma bouche. Je m'en voulais terriblement d'avoir pu lui faire croire tout ça alors que, mon attention était uniquement qu'il se sent plus à l'aise dans notre relation. Je ne voulais pas qu'il s'empêche d'être la personne qu'il était sous prétexte qu'il pensait que se serait mieux ainsi. J'avais l'impression de briser petit à petit mon couple. J'avais ce sentiment que chaque dispute éteignaient un peu plus la flamme qui brûlait entre nous et que tôt ou tard, il se rendrait compte qu'une relation de couple ainsi fondé ne pouvait pas marcher. La peur de perdre tout ceci me prit violemment aux tripes et je pouvais entendre mon cœur battre dans mes oreilles alors que ma vision était entrain de se troubler avec les larmes. Je me levais soudainement et quitta la chambre, je ne savais pas quoi répondre à tout ça. Je ne voulais pas qu'il croit que j'allais le détester ou pire encore. J'attrapais le plaid sur le canapé et ouvrit la porte fenêtre pour sortir dans le jardin tenter de calmé un peu tout ça. Je refermais la porte pour éviter que Rosie s'échappe et je levais les yeux sur le ciel étoilé. Les larmes coulaient sur mes joues, j'avais l'impression de tout faire de travers. Je finis par enfouir mon visage dans la couverture et je laissais ma peine s'exprimer pleinement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 224
◈ Age : 27
◈ Orientation Sexuelle : J'aime les Femmes
◈ Côté Coeur : En couple avec Haley depuis novembre 2016.
◈ Enfants : Partage une garde sur savannah (six ans), foetus de 4 mois
◈ Profession : Urbaniste
Né à Bowen, en Australie - A vécu à Sydney de 2008 à 2016 - Retour à Bowen en septembre 2016 - Arrivée à Avalon le 20/02/17

◈ Crédits : delancey
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 3:36
blessé par les propos de haley, je lui avais dit ma façon de penser, la colère s'immisçant de plus en plus dangereusement dans mon ton. ça me frustrait que ma petite amie puisse penser que je m'en fichais d'elle, de notre vie, de notre enfant, de savannah, de cette maison, de tout. c'était ma vie à mes yeux. comment pouvais-je m'en moquer ? et j'avais du mal à trouver un équilibre pour moi, comment pouvais-je lui en trouver un, sans avoir peur qu'elle finisse par me haïr, par se sentir trop étouffée, contrôlée ? j'avais conscience que dans un couple nous étions deux, mais personnellement, je me sentais pas capable de faire ça sans son aide, et j'avais un peu l'impression que c'était ce qu'elle me demandait. j'avais besoin qu'elle me guide, qu'elle m'aide, j'étais loin d'être parfait ou un expert en relations humaines. et là, bien que haley m'avait donné des informations sur son ressenti, à mes oreilles elles sonnaient plus comme des reproches contre moi qui me peignait comme un véritable salaud à son égard. était-ce vraiment comment elle me voyait ? j'avais du mal à comprendre comment on pouvait avoir des moments si bons ensemble, et aussi des disputes si déchirantes. j'entendis haley s'excuser avant qu'elle ne subtilise le plaid et sorte de la chambre. une minute à peine après, je perçus la porte de la maison se refermer, et je devinais qu'elle était partie. je soupirais, posant mes mains contre mes yeux. jusqu'ici, aucun de nous d'eux n'avait jugé bon de s'éloigner lors d'une dispute, et je ne savais pas comment prendre ça non plus. est-ce que haley comptait partir ? me quitter ? est-ce qu'elle venait de prendre la voiture pour aller dans une chambre d'hôtel et reviendrait demain matin chercher savannah et ses affaires ? après tout, à ses yeux, je n'étais pas capable d'assumer toute cette situation, alors pourquoi s'ennuyer de ma présence ? je finissais par me redresser et enfilais un pantalon vite fait pour sortir de la chambre. je regardais par la fenêtre et reconnaissais haley installée sur une chaise de jardin de dos. je réfléchis quelques secondes avant de sortir également me fichant bien de n'être qu'en pantalon et torse nu. je me postais à côté d'elle et conservais le silence le temps de longues minutes, sa tête enfouie dans le plaid. j'ignorais quoi lui dire, j'ignorais ce qu'il se passait dans sa tête, et ça me faisait peur, je haïssais ce sentiment, en fait. j'étais blessé par tout ce qu'elle avait dit, mais c'était l'inconnu et l'ignorance qui me faisait le plus de mal. est-ce que le fait que tu n'aies rien dit signifie que tu consens ce que j'ai dit ? est-ce que les dernières paroles que j'avais prononcées dans notre chambre révélaient vraiment ce que haley pensait de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis un habitant d'Avalon.
◈ Date d'inscription : 27/02/2017
◈ Messages : 239
◈ Age : 24
◈ Orientation Sexuelle : J'aime que ma Moitié.
◈ Côté Coeur : En couple avec Noah Rutkowski
◈ Enfants : Savannah, 6 ans, c'est en réalité ma cousine que j'ai adopté
◈ Profession : Conservatrice de musée
Enceinte de 4 mois
◈ Crédits : joy
Je suis un habitant d'Avalon.
Ven 10 Mar - 3:51
Les choses avaient prit une tournure auquel je ne m'attendais pas mais, que j'aurais pu prévoir. Une fois de plus, j'avais blessé Noah et j'en faisais les frais, il allait falloir que j'apprenne à me taire et à ne plus exprimé mes ressentis. J'étais nulle en relation humaine et ça se confirmé petit à petit à mesure que notre couple avançait dans les mois. Notre relation m'échappait parfois, on vivait des choses puissantes ensemble mais, nos disputes l'étaient tout autant et j'avais l'impression qu'à mesure, elles étaient de plus en plus violente. Je n'avais rien trouvé à répondre à Noah, j'avais fuis lâchement notre chambre, préférant trouver du réconfort auprès de la nuit et du jardin qui entourait la maison. J'étais enroulé dans le plaid et j'avais fini par prendre place sur une chaise de jardin finissant par laisser ma tristesse s'exprimer pleinement. Je m'en fichais qu'on me voit ainsi pendant un instant de faiblesse. J'essayais de calmer mes larmes et de reprendre ma respiration, le visage toujours enfuis dans le plaid j'entendais la porte se fermait derrière moi. Je savais qu'il avait prit place à mes côtés, le silence devenait un peu plus écrasant. J'imaginais qu'il voulait me dire de partir ou qu'il allait rentrer en Australie, qu'on allait en rester là et que ça ne servait à rien de continuer ainsi. Est-ce que, j'allais vraiment vivre ma plus grande peur ce soir ? est-ce que le fait que tu n'aies rien dit signifie que tu consens ce que j'ai dit ? Je secouais un peu la tête et fini par la relever. Je posais mon regard sur lui "Non...Bien sur que non je ne consens pas à ce que tu m'as dis...Je ne pourrais jamais te voir comme tu t'es décris...Je suis partie parce qu'une fois de plus, je t'ai fais du mal...Une fois de plus, je pensais utiliser les bons mots et en réalité, j'ai été blessante." J'essuyais rapidement les larmes qui continuait de rouler sur mes joues. "En réalité, je me demande ce que tu fais encore avec moi...Je suis odieuse avec toi et capable de voir que tu fais des efforts. Je suis juste concentré sur moi-même et sur mon petit bien être...Je suis tellement égoïste que je suis incapable de voir que tu n'es pas totalement à ton aise avec moi et que...Je te fais du mal...." Je replongeais ma tête dans le plaid submergé par une nouvelle vague de chagrin, je ramenais mes jambes contre ma poitrine. "Pardon....Je suis désolé..." Articulais-je entre deux sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Sujets similaires
-
» ZOEIL + I’d love to hold you close, tonight and always.
» I'd love to hold you close, tonight and always. w/ Anwar.
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Hold you tight, make you mine. - Zoé&Julian
» Don't ask : I just need you to hold me tight [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avalon :: Wicklow :: Residences-
Sauter vers: